PrimesÉnergies.fr et le Compte CO2 s’associent pour vous faire bénéficier d’une Prime CO2 ! Inscrivez-vous et estimez gratuitement le montant de cette prime. Et avec le code promo PECOP21, gagnez tout de suite 200 kgCO2 !

Pourquoi un compte spécifique au secteur agricole ?

Le Compte CO2 est un dispositif mis en place au départ pour les particuliers ou les entreprises. Il a été étendu au secteur agricole qui s’accorde parfaitement avec son principe de fonctionnement.

Le Compte CO2 est parfaitement adapté au secteur agricole

Les spécificités du secteur agricole

Aujourd’hui les émissions de GES de la chaine alimentaire en France représentent 27% de l’ensemble des émissions nationales, soit autant que les émissions émises par les bâtiments ou les transports. Le Compte CO2 couvrant déjà les deux autres secteurs d’activité, il nous paraissait important de couvrir de manière spécifique le secteur agricole. La première spécificité de ce secteur est qu’il intègre le cycle biogénique du carbone, aussi bien en un lieu de séquestration du carbone que d’émission de gaz à effet de serre. Aussi, le secteur de l’agriculture connait une répartition bien spécifique de ses différents gaz à effet de serre (CO2, méthane, protoxyde d’azote, etc.) qui lui sont entièrement propres. Par exemple, une exploitation laitière a un impact plus fort sur le méthane tandis qu’une exploitation céréalière aura plus d’impact sur le CO2 et le protoxyde d’azote. Enfin, la taille d’une exploitation agricole est intermédiaire entre une entreprise et un ménage. Ce qui a amené notre réflexion à ouvrir un Compte CO2.

Le rôle essentiel de l’agriculture

Nous pensons qu’il est important d’agir sur l’ensemble de la chaine alimentaire de manière concrète et opérationnelle car l’alimentation à une influence quotidienne auprès des citoyens. Elle fait partie des gestes quotidiens tandis que les autres secteurs sont liés à des projets ponctuels sur la vie citoyenne. N’importe quel citoyen peut déjà calculer en quelques minutes son impact carbone en s’ouvrant un compte CO2 particulier !

Un nouveau modèle économique agricole

Véritable acteur du cycle de vie du carbone, nous pensons que le monde agricole doit bénéficier de revenus complémentaires liés à la réduction des émissions de CO2. Les services rendus par le secteur agricole dans la gestion de vie du carbone doivent faire partie de leur nouveau modèle économique.

Au regard des citoyens qui désormais ne touche plus uniquement de revenus sur la partie salariale mais bénéficie, depuis l’arrivée du numérique, à d’autres sources de revenus issus de l’économie collaborative (le bon coin,…) nous estimons que le monde agricole doit bénéficier d’un revenu sur la gestion des réductions des GES. Prenons l’exemple des constructeurs automobiles qui produisent des véhicules moins émissifs en CO2 : les personnes qui les achètent bénéficient d’un bonus. Pourquoi pas les agriculteurs ? C’est pour cela que nous avons créé la monnaie climatique.

Aujourd’hui la monnaie climatique représente un outil pour parler positivement du carbone dans le monde agricole.