Tous les leviers d’actions pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre

leviers d'actions

A l’échelle nationale, l’agriculture représente environ 20 % des émissions de gaz à effet de serre.

Les gaz émis par l’agriculture sont majoritairement le dioxyde de carbone CO2, le méthane CH4 et le protoxyde d’azote N2O. Le N2O représente 50% des émissions du secteur, le CH4 représente 40 % des émissions et le CO2 environ 10%. Le N2O est issu principalement de la gestion des sols (fertilisation) et de la gestion des déjections animales. Le CH4, quant à lui, provient de la fermentation entérique des ruminants et de la gestion des déjections. Enfin, le CO2 provient essentiellement de la combustion des énergies fossiles, notamment liée au carburant des tracteurs et au chauffage des bâtiments.

Le Compte CO2 valorise les réductions d’émissions de CO2. En réalisant des économies d’énergie vous serez récompensés proportionnellement aux économies de CO2 réalisées. Pour cela, plusieurs leviers d’actions existent, vous pouvez réaliser des travaux d’économie d’énergie dans les bâtiments d’élevage, substituer l’énergie fossile pour une énergie renouvelable, etc.

Les émissions de gaz à effet de serre varient d’une exploitation agricole à une autre. Dans cette partie du site est recensée les principales sources de gaz à effet de serre ainsi que les leviers d’actions disponibles afin que chaque agriculteur puisse agir à son niveau pour le climat.

Gestion de l’énergie dans les exploitations agricoles

En 2013, la consommation d’énergie du secteur agricole représentait 2,4% de la consommation nationale. Une partie de celle-ci est consommée directement sur l’exploitation, elle est appelée énergie directe. Une autre partie est issue de la fabrication et du transport de l’énergie, elle est consommée en amont de l’exploitation et est appelée énergie indirecte.

Alimentation animale et gestion des effluents

A l’échelle mondiale, l’élevage contribue à 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre selon la FAO. En cause, principalement l’élevage de ruminants. D’une part, la fermentation entérique est source de méthane, d’autre part la gestion des déjection des animaux est responsable d’émissions de méthane et de protoxyde d’azote.

Conduite de l’élevage

Afin de réduire les émissions de gaz liées aux élevages agricoles, des solutions existent pour les agriculteurs. En effet, les leviers d’action disponibles n’impliquent pas un coût élevé pour les exploitants et modifient simplement la conduite de l’élevage. Voici plusieurs solutions afin d’inscrire votre exploitation dans la lutte contre le changement climatique !

Grandes Cultures

De nombreux leviers d’action existent afin de limiter les impacts de l’agriculture sur l’environnement. La réduction de l’utilisation des engrais ou un mode de production plus écologique permettent de réduire les émissions de gaz à effet de serre produites par le secteur.