PrimesÉnergies.fr et le Compte CO2 s’associent pour vous faire bénéficier d’une Prime CO2 ! Inscrivez-vous et estimez gratuitement le montant de cette prime. Et avec le code promo PECOP21, gagnez tout de suite 200 kgCO2 !

Haie bocagère

La haie bocagère est principalement utilisée pour délimiter une parcelle. Elle est composée de plusieurs espèces végétales qui peuvent mesurer entre 1 et 25 mètres de haut. On distingue plusieurs types de haie en fonction de leur hauteur. La haie basse mesure jusqu’à 5 mètres de hauteur et est uniquement composée de buissons. La haie de taille moyenne mesure entre 5 et 15 mètres et regroupe à la fois des espèces buissonnantes et des arbres en cépée (à plusieurs troncs, dont le bouleau et le charme). Enfin, la haie haute mesure entre 15 et 25 mètres et rassemble des arbres de haut jet (les plus élevés de la haie bocagère, comme les chênes et les noyers), des arbres en cépée et des espèces buissonnantes.

Quels sont les intérêts de la haie bocagère ?

Le premier intérêt de la haie bocagère est de stocker le carbone présent dans l’air et qui participe au changement climatique. Ainsi, planter 1 km de haie bocagère permet de stocker jusqu’à 770 tonnes équivalents de CO2 sur 100 ans en fonction des espèces végétales qui y sont présentes.

Elle permet aussi de protéger les cultures et le bétail contre le vent. En effet, celle-ci peut diminuer de 30 à 50% la vitesse du vent, ce qui permet d’améliorer le bien-être des élevages et un meilleur rendement des cultures sur les zones protégées. La haie brise-vent limite l’érosion mécanique (éolien ou hydrique) des sols, et la diffusion de maladies véhiculées par le vent.

Elle protège les élevages en leur prodiguant des zones d’ombre qui, en saison estivale, sont bien appréciées des animaux. La haie bocagère permet également d’absorber les polluants provenant des activités agricoles, comme le nitrate. Les arbres et les autres végétaux composant la haie les utilise comme nutriment. De plus, elle permet également d’être utilisée pour la rétention d’eau en cas d’excès.

La haie bocagère, composée de nombreuses espèces végétales, prodigue également un abri à de nombreux animaux. En effet, les petits mammifères, les insectes, et les oiseaux sont attirés par ce regroupement végétal, à la fois pour y nicher, mais également pour y trouver des sources de nourriture et de protection. La présence de ces animaux profite à l’agriculture lorsque la haie bocagère attire les prédateurs des ravageurs des cultures. Par exemple, les coccinelles sont attirées par l’abri que lui offre la haie bocagère. Les coccinelles sont les prédateurs des pucerons qui parasitent les cultures agricoles et permettent donc leur réduction naturelle.

La haie bocagère est également une source de revenue pour l’agriculteur. Elle produit du bois que l’agriculteur peut utiliser pour la consommation énergétique de son logement, ou qu’il peut revendre. Le bois est une solution énergétique alternative aux énergies fossiles, notamment pour son aspect renouvelable et neutre en émissions de dioxyde de carbone. Les émissions de CO2 lors de la combustion du bois sont ensuite consommées par le bois en croissance.

Comment planter sa haie bocagère ?

En premier lieu, une préparation du sol est essentielle afin d’assurer la bonne croissance de la haie bocagère. Pour ce faire, en cas de plantation à plat, un décompactage du sol en profondeur est conseillé afin de l’aérer. La largeur de la haie bocagère dépend du nombre de lignes d’arbres l’agriculteur souhaite planter. En général, une seule ligne est plantée, nécessitant une largeur d’1m30.

En cas de plantation sur talus, la terre ajoutée doit être riche en nutriment. Il est donc préférable de la prélevée dans la parcelle agricole où la terre est entretenue régulièrement. La forme du talus doit être également prise en compte afin de favoriser la plantation des espèces végétales. Ainsi, une forme trapézoïdale est préférée, avec une hauteur plane afin de faciliter la plantation des arbres et la mise en place du paillage.

Afin de conserver la qualité du sol, une solution pour les agriculteurs est d’utiliser le paillage. Le paillage permet de recouvrir le sol de nutriments organiques, de minéraux ou de plastiques. Les nutriments organiques et minéraux permettent de nourrir le sol, et le plastique de le protéger (maintien de la structure et limitation de l’évaporation).

Le paillage peut s’effectuer avec plusieurs types de bâches : une bâche plastique, une bâche biodégradable, et le paillage à base de plaquettes bois. La bâche plastique autrefois très utilisée présente quelques inconvénients comme le fait que celle-ci reste enterrée après l’installation de la haie bocagère. Cette bâche plastique finit par se décomposer en bouts de plastique qui se déversent ensuite sur la parcelle agricole. La bâche biodégradable est plus respectueuse de l’environnement car elle évite les déchets plastiques, mais a également un coût plus élevé (5€ pour 1m de large de bâche biodégradable et 10m de longueur, contre 2,5€ pour 1m de largeur de bâche plastique et 10 mètre de longueur). Celle-ci est composée d’amidon de maïs et se dégrade naturellement au bout d’approximativement 24 mois. Enfin, la bâche à base de plaquettes bois est une bonne alternative pour les agriculteurs qui produisent déjà du bois provenant de l’entretien de haies. Cependant, ce bois doit préalablement avoir été stocké de 4 à 6 mois et séché pour assurer sa fonction.

Installation et entretien de la haie bocagère

Un apport de nutriment augmente la qualité de la terre, ce qui favorise la croissance des végétaux. Ainsi, un mélange de terre (2/3) avec un mix d’eau et de bouse (1/3) accroitra la pousse des jeunes plants. Afin de construire une haie suffisamment dense pour que celle-ci remplisse ses fonctions, un espacement de 0,5 à 1m entre les espèces buissonnantes est suffisant, contre 2 à 5m pour les cépées et 5 à 10m pour les hauts jets. De plus, l’agriculteur devra veiller également à protéger les jeunes plants contre la force du vent qui abime les branches.

Concernant l’entretien de la haie bocagère, la priorité est d’assurer également la protection des plants contre les animaux. Ainsi, des gaines à l’unité existent pour éviter l’impact des chevreuils (1m20 de gaines) sur l’écorce des troncs, et celui des lapins et des lièvres qui consomment les jeunes pousses d’arbres.

Quelles aides pour l’installation d’une haie bocagère ?

Des aides existent pour vous aider à planter une haie bocagère. Les chambre d’Agriculture des différentes régions de France proposent leur propre pourcentage d’aide sur le coût de plantation. Par exemple, en Charente, la chambre d’Agriculture propose une aide de 30% du montant du coût d’implantation, avec un plafond maximum de 3000€ par kilomètre planté, contre 40% en Gironde.

L’action de toutes ces pratiques permettent d’assurer une bonne croissance de la haie bocagère. Ainsi, celle-ci assurera toutes ses fonctions pour améliorer le rendement des cultures agricoles et assurer le stockage des nutriments dans le sol.