Description et enjeux de la méthanisation agricole

La méthanisation permet de produire de l’énergie à partir de la dégradation des matières organiques. Lorsque cette matière est dégradée par les bactéries sous certaines conditions, une partie du carbone contenu dans la matière organique est transformée en méthane. Le méthane est un biogaz qui peut être valorisé, soit après épuration en tant que gaz naturel, soit après combustion en tant qu’énergie thermique ou électrique. Début 2017, on compte en France 880 GWh valorisé en tant qu’électricité, 1 400 GWh valorisé en tant que chaleur et 215 GWh valorisé en tant que gaz naturel (injecté dans le réseau de gaz naturel ou utilisé en tant que carburant pour les véhicules).

En France, le nombre d’unité de méthanisation est en augmentation. Il s’élève, début 2017, à 514 installations. Il est prévu qu’en 2023 la France compte 1 700 unités. Dans le monde, la Chine domine la production de biogaz. Elle est suivie par l’Allemagne et le Royaume-Uni (graphique 1).

 

Graphique 1, production de biogaz selon différents pays du monde en 2013. Source : Statista 2017.

 

La méthanisation a un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique. En effet, elle permet la transformation du méthane en dioxyde de carbone, lors de la combustion de ce premier. Le méthane ayant un pouvoir de réchauffement 28 fois supérieur à celui du CO2, cette technique permet de réduire notamment l’impact de l’agriculture sur le climat.

Amélioration du rendement en biogaz du méthaniseur

La méthanisation est un procédé regroupant plusieurs paramètres à prendre en compte. En effet, que ceux-ci soient physiques ou chimiques, il est important de les contrôler tout au long du procédé afin d’assurer une production optimale en biogaz. L’équilibre du pH apporté par les intrants introduits à l’intérieur du méthaniseur est également très important.

Diversité des intrants dans le procédé de méthanisation

L’apport des intrants (déchets agricoles de cultures ou d’élevage, déchets communaux ou d’industries agro-alimentaires) dans le procédé de méthanisation influe sur la production de biogaz à l’intérieur du méthaniseur. En effet, certains intrants ont un fort potentiel méthanogène et permettent donc une production en biogaz plus importante.

Fonctionnement des unités de méthanisation

Les unités de méthanisation sont alimentées par des déchets organiques, qui peuvent être d’origine agricole, industrielle ou issus des ménages. L’unité de méthanisation permet la production d’énergie à partir de ces déchets.

L’investissement pour les projets de méthanisation et leur rentabilité

L’investissement pour les projets de méthanisation dépend de plusieurs paramètres, notamment du substrat utilisé (qualité et quantité) et de la manière dont sera valorisée l’énergie produite (tarif de rachat de l’électricité).

Valorisation du biogaz

Le principal intérêt de la méthanisation est la possibilité de valoriser l’énergie qui est produite. Il existe plusieurs méthodes de valorisation du biogaz.